Sélectionner une page

DIY : rajoutez une touche personnelle grace à Comforium

Comment fabriquer un meuble à chaussures

Vos placards débordent de vos plus beaux souliers et vous ne savez plus où ranger vos nouvelles paires. Vous ne trouvez pas le modèle dont vous avez besoin dans les magasins de mobilier alors pourquoi ne pas le fabriquer vous même ? Comforium vous guide pas à pas pour...

lire plus

Le Do it Yourself, qu’est-ce que c’est ?

Le DIY vient de l’anglais « Do it yourself », qui signifie « faites-le-vous même ». Cette vaste catégorie regroupe en fait les bricolages, allant de la fabrication de meuble grâce à des éléments de récupération jusqu’à la simple personnalisation ou coup de peinture. Si ces pratiques ont toujours existé, elles se démocratisent de plus en plus aujourd’hui. Notamment grâce à un effet de mode déclenché sur le web. Sur Instagram et Pinterest, les photographies de meubles personnalisés sont aujourd’hui légions, et ont ouvert un grand nombre de vocations de bricoleur en herbe. À une heure où chacun veut se démarquer de la masse, le DIY trouve une résonance particulière. Cela en permettant à tout un chacun de marquer sa différence.

Bien qu’il semble tout à fait nouveau, le phénomène du DIY date des années 70. Il est apparu lorsque le mouvement Punk a vu le jour. A l’époque les groupes Punk avait comme principe de refuser d’obéir aux normes, et ils rejetaient donc le besoin d’acheter. De ce fait, ils faisaient tout eux-mêmes. Par exemple au lieu de se produire dans des salles traditionnelles, ils optaient pour des sous-sols ou encore dans des garages. Ils n’hésitaient pas aussi à personnaliser leurs vêtements avec des pièces de tissus, des badges, etc. Bien que ce phénomène semble éloigné de la forme du DIY que nous connaissons aujourd’hui, il prend tout de même ses origines dans ce mouvement. Cependant, aujourd’hui, il s’applique à tous les domaines, que ce soit la cuisine, la mode ou encore le bricolage.

Si cette tendance se veut personnelle, elle se veut également collaborative : de nombreuses astuces, comme celle que nous vous présentons ici même, sont développées et partagées par une large communauté. Nous vous exposons ici certaines de celles qui nous ont le plus séduits. Mais également celles qui se marie bien avec les meubles Comforium. Il en existe de nombreuses autres, que vous pourrez trouver sur des sites comme Pinterest, sur des blogs, ou à travers vos propres expérimentations.

Rêve littéraire : une tête de lit pour les amoureux de la lecture

Votre moment préféré de la journée arrive le soir, lorsque vous vous glissez entre les draps avant de vous plonger dans votre livre du moment. Au fil des péripéties, vous voyagez dans l’univers de l’auteur, avant de doucement sombrer dans les bras de Morphée. C’est ce moment magique qu’évoque cette tête de lit personnalisé grâce à des livres, réalisable simplement et à peu de frais.

Pour réaliser ce DIY vous avez besoin de :

  • Une planche de bois, de 120x140 centimètres, pour un lit deux personnes queen size.
  • De vieux livres
  • Des clous
  • Un marteau

La construction d’une telle tête de lit est très simple. Commencez par vous munir de la planche : il s’agit de votre support. Munissez-vous ensuite de vos livres : pour un rendu optimal nous vous conseillons de sélectionner des livres de tailles différentes, tout en veillant à disposer de chaque gabarit en plusieurs exemplaires.

Pour trouver les livres, n’hésitez pas à solliciter vos proches ou amis qui souhaitent peut-être débarrasser leurs étagères. Certains bouquinistes proposent également des livres à un prix très bas. Vous pouvez également profiter de l’occasion pour trier votre étagère.

Envie d’aller plus loin dans la personnalisation ? Pourquoi ne pas sélectionner des livres parmi ceux qui vous ont le plus marqués !

Un autre détail esthétique intéressant : essayez de récupérer des livres plus ou moins jaunis, pour alterner les teintes et obtenir un effet visuel intéressant. Une fois les livres récupérés, placez-les sur la planche de bois, de façon à ce qu’ils remplissent tout l’espace, et que l’on ne voit plus la planche.

À vous de les agencer de la manière la plus esthétique possible, en jouant sur les teintes du papier. Pensez à vous arrêter avant le bas de la planche : vous devez laisser une zone vide de la hauteur de votre lit. Une fois ceci fait, clouez les livres directement sur la planche. Fixez ensuite celle-ci sur votre mur, puis placez-la derrière votre lit.

Il ne vous reste plus qu’à profiter de votre nouvelle tête de lit !

Tête de cordée : la tête de lit colorée

Vous préférez les couleurs et les livres vous ennuient ? Dans ce cas, pourquoi ne pas opter pour une tête de lit faite de cordes colorées, pour un style original et audacieux ? Pour ce faire, c’est très simple, il vous faut :

  • des cordes colorées ;
  • des tasseaux en bois aux dimensions de votre lit ;
  • une scie ;
  • un tournevis ;
  • des vis à bois ;
  • deux petites équerres ;
  • une paire de ciseaux ;
  • des vis avec une boucle

Commencez par scier les tasseaux de bois aux dimensions correspondantes à celle de votre lit et assemblez-les avec des équerres. Le but est de former un rectangle, qui constituera votre future tête de lit. Munissez-vous par la suite de vos vis à boucles, et insérez-les de façon aléatoire sur votre cadre. Il vous en faut un certain nombre, faites également attention à bien les placer dans le même axe. Puis faites passer les ficelles de différentes couleurs dans les boucles : l’objectif est de les faire se croiser, afin de former des formes géométriques : laissez parler votre instinct et votre créativité.

La table basse du vigneron : simple et efficace

Amoureux du vin, vous appréciez l’univers feutré et sombre des caves à vins, et votre plus grand plaisir consiste à déguster des grands crus seuls ou en bonnes compagnies ? Pourquoi ne pas afficher votre passion en transformant votre table basse Comforium grâce à des caisses de vin. Une personnalisation simple, mais à l’aspect brut et efficace. Pour réaliser ce DIY il vous faut :

  • une table basse Comforium
  • des caisses de vin en bois
  • une scie sauteuse
  • du papier abrasif
  • de la colle
  • du vernis à bois
  • une feuille de papier ou un carton de la taille de votre table minimum
  • un crayon à papier
  • une ponceuse (optionnelle)
  • un pistolet à colle (optionnel)

Pour commencer, nettoyer le tableau de votre table basse. Puis poncez-le légèrement à la main avec du papier de verre, ou bien avec une ponceuse électrique. Prenez ensuite les mesures de votre table avant de les reporter sur un grand carton ou sur une grande feuille afin de constituer un patron. Puis prenez vos caisses de vin et démontez-les, prenez les pièces et disposez-les à votre guise sur le patron que vous avez créé précédemment.

Vos planches ne rentrent pas ? Dans ce cas vous pouvez les redimensionner grâce à une scie sauteuse. À vous de choisir la disposition qui vous séduit le plus : motif, pose régulière, planche découpée ou entière… L’idéal est de mettre en avant les parties de caisses présentant logo et appellation, pour un effet récupération du meilleur goût.

Cette phase fait appel à votre créativité : laissez parler vos envies. Une fois ceci fait, poncez vos planches et les arrêtes pour passer deux couches de vernis sur chacune d’entre elles. Il ne reste plus qu’à coller vos planches grâce à un pistolet à colle, en respectant le modèle que vous aviez réalisé sur votre patron. Vous obtenez un résultat très agréable à l’œil, mélangeant effet récupération et authenticité.

Si cette tendance se veut personnelle, elle se veut également collaborative : de nombreuses astuces, comme celle que nous vous présentons ici même, sont développées et partagées par une large communauté. Nous vous exposons ici certaines de celles qui nous ont le plus séduits. Mais également celles qui se marie bien avec les meubles Comforium.

Il en existe de nombreuses autres, que vous pourrez trouver sur des sites comme Pinterest, sur des blogs, ou à travers vos propres expérimentations.

Le relooking de commode : peinture scandinave

Vous avez acheté une commode en bois, mais vous souhaitez lui apporter une petite touche personnelle ? Pourquoi ne pas tenter de la relooker avec cette astuce pour un résultat design et élégant, dans un style suédois. Vous devez vous munir de :
Il vous faut :

  • une commode en bois
  • une ponceuse électrique
  • du papier abrasif
  • du masking tape assez large (environ 50 mm)
  • un pot de peinture
  • un pinceau
  • un petit rouleau de peinture (optionnel)

Commencez par enlever les poignées de votre commode si celle-ci en possède. Puis poncez la commode afin d’ôter le vernis ou la peinture qui recouvre celle-ci. Puis munissez-vous de votre masking tape et utilisez-le pour recouvrir toutes les parties que vous souhaitez protéger. Ici, l’objectif va être de peindre le négatif du motif que vous désirez créer sur votre commode. Une fois ceci fait, vous pouvez peindre l’intégralité de votre meuble de la couleur de votre choix grâce à un pinceau et à votre rouleau pour les surfaces plates. Puis, retirez l’intégralité du masking tape : celui-ci révèle le bois, mis en valeur grâce aux motifs de peinture. Il vous suffit de remettre les poignées pour profiter d’un effet visuel très agréable. Le résultat devrait être à la hauteur de vos attentes.

Ces astuces ne sont que des propositions. Elles vous permettront de personnaliser vos meubles Comforium ou de transformer des meubles anciens et ainsi de vous exprimer pleinement à travers votre mobilier.

La culture du Do It Yoursef ou « DIY » est devenue un phénomène incontournable, notamment avec la propagation des nouvelles technologies. L’avènement d’internet et de ses outils, notamment YouTube, a accéléré la propagation de ce phénomène. Aujourd’hui, les internautes sont désormais capables de partager les vidéos de leurs réalisations avec les autres en seulement quelques clics. Mieux encore, il existe une infinité de forums et de blogs dédiés à cette pratique où les adeptes échangent des conseils, des photos, des astuces, etc.